L’observatoire régional de la biodiversité : ORB

Accéder au contenu

Scroll

L’Observatoire Régional de la Biodiversité (ORB) est piloté par la Région et l’État (DREAL), en partenariat avec l’Office français de la biodiversité (OFB) et les agences de l’eau. Il est actuellement animé et coordonné par Alterre Bourgogne-Franche-Comté. 


L'ORB

Cet outil s’intègre dans les missions de l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) au service de la Stratégie régionale de la biodiversité (SRB). Il s’inscrit également dans le cadre des orientations de la stratégie régionale de la connaissance. 

De ce fait, l’Observatoire Régional de la Biodiversité intègrera l’Agence Régionale de la Biodiversité Bourgogne-Franche-Comté au 1er janvier 2022. 


des outils

fiches indicateurs ORB

Des outils pour les citoyens et les décideurs

L’ORB de Bourgogne-Franche Comté a ainsi vocation à fournir des outils pour :

  • Mesurer l’état et l’évolution de la biodiversité en région, ses interactions avec la société, ainsi que les réponses apportées pour sa préservation ;
  • Porter à la connaissance du citoyen les informations sur la biodiversité et les services qu’elle nous rend ;
  • Aider à la décision les acteurs du territoire (collectivités, entreprises, associations…) pour mettre en place des politiques ou des actions en faveur de la transition socio-écologique.
Voir le site

Méthodologie

anemone hepatica

Méthode "DPSIR"

Les missions de l’ORB s’appuient grandement sur la production d’indicateurs. Pour leur production, l’ORB se base sur le cadre DPSIR (Déterminants, Pressions, Etat (State), Impacts, Réponse).

Cette méthode, adoptée par l’agence européenne pour l’environnement permet ainsi de rendre compte de l’interaction entre l’environnement et les activités socio-économiques au moyen d’indicateurs qui décrivent l’état, les tendances et les perspectives de développement.

 

Une expertise partagée

  • Les indicateurs sont bâtis grâce au travail de groupes d’expertise : constitués des partenaires de l’observatoire (scientifiques, représentants de collectivités, de secteurs d’activités économiques, d’associations naturalistes, des services de l’État…). De ce fait, ces groupes sont au cœur du fonctionnement opérationnel de l’ORB : ils constituent des espaces d’échange et de concertation privilégiés entre experts permettant une analyse des données robuste.
  • Le conseil scientifique régional du patrimoine naturel, réunissant des chercheurs et des experts des sciences de la vie et de la terre est régulièrement consulté sur les productions de l’ORB.
  • Le travail de l’ORB est également amendé par le Comité régional de la biodiversité (CRB), composé de représentants de la société civile (collectivités, services de l’Etat et ses établissements publics, associations, organismes socio-professionnels…).